ANCIENS COMBATTANTS TUNISIENS

Anciens combattants tunisiens : Après la reconnaissance juridique, la récompense financière …
 
Le Service des Anciens combattants relevant de l’ambassade de France en Tunisie a organisé, dernièrement, une rencontre avec la presse locale pour faire part de la nouvelle revalorisation des pensions militaires des anciens combattants tunisiens ayant servi pour et aux côtés de la France pendant la Première et la Seconde Guerres mondiales. Cette récompense financière est certes la réparation d’une injustice commise à l’égard de nos compatriotes ; hélas elle vient peut-être trop tard pour certains. Et pour cause…
Comme l’on pouvait s’y attendre, une rencontre avec la presse ayant eu lieu dernièrement a permis d’évoquer certaines questions d’histoire entre la Tunisie et la France, surtout l’engagement et le rôle des Tunisiens —mais également des Maghrébins— aux côtés de la France et de ses armées. A l’exception des historiens, peu de gens connaissent le rôle fondamental joué par les Tunisiens dans la défaite de la puissance de l’Axe en Afrique du Nord. Mais malgré cela, les Tunisiens ayant pris les armes et combattu pour la France pour la libérer de l’occupation n’ont pas eu le traitement comparable à celui de leurs frères d’armes français. C’est pourquoi M. Philippe Pages, Directeur du Service des Anciens combattants et victimes de guerres auprès de l’ambassade de France en Tunisie, a indiqué, lors de cette rencontre, que cette revalorisation vise à apporter une solution équitable et juste à un problème d’injustice commis à l’égard des anciens combattants tunisiens. “ La “cristallisation” des pensions des anciens combattants tunisiens de l’armée française a vécu ! La loi votée le 31 décembre 2002 par le Parlement français, à l’initiative de M. Hamlaoui Mekachera, Secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, règle enfin, de façon juste et équilibrée, ce douloureux problème ”, souligne un document du Service des Anciens combattants de l’ambassade de France en Tunisie.

Si l’on pouvait refaire l’Histoire !

Toujours dans le rappel de l’Histoire, soulignons que plus de 50.000 soldats tunisiens furent engagés dans l’armée française pendant la Première Guerre mondiale. Par la suite, près de 45.000 autres participèrent à la Seconde Guerre mondiale et à la guerre d’Indochine. Entre autres faits marquants à l’actif des troupes tunisiennes (qui comptaient également dans leur sein d’autres soldats musulmans) : le 4ème RTT a libéré la ville de Sienne en Italie en juillet 1944, puis les Tunisiens jouèrent une mission déterminante au cours de la libération de Marseille (août 1944), ou encore lors des combats des Vosges et de l’Alsace de l’hiver 1944–1945.

Et pourtant, malgré ces exploits, ils furent —en tout cas pour la plupart d’entre eux— presque oubliés par la France Libre. Car, dès «après les indépendances, une mesure de “cristallisation” a été appliquée aux pensions perçues par les anciens militaires issus des anciennes colonies ou protectorats : leur montant n’était plus indexé sur le coût de la vie comme celui des pensions versées à leurs frères d’armes français, et le temps aidant, il était devenu notoirement insuffisant. En tout état de cause, les pensions étaient sans commune mesure avec la part prise par ces soldats dans la libération de notre pays», lit-on dans le document précité.

Dans ce cas, on imagine l’impatience des pensionnés tunisiens de voir la mise en application des modalités pratiques de la “décristallisation”, annoncée dès le mois d’octobre dernier par M. Mekachera, alors en visite officielle en Tunisie. En effet, le décret n°2003-1044 du novembre 2003, pris pour l’application de l’article 68 de la loi de finances rectificative pour 2002 instituant un dispositif de révision des pensions versées aux ressortissants des pays placés antérieurement sous la souveraineté française résidant hors de France, contient trois dispositifs —un principe simple : à pension identique, un pouvoir d’achat égal ; une solution à long terme et une solution complète. Ainsi, la valeur du point d’indice des pensions versées en Tunisie sera dorénavant fixée en appliquant au point français un coefficient déterminé par comparaison des pouvoirs d’achat de la moyenne des deux pays. Cela signifie que les pensions serons multipliées par 2,5 en moyenne et ce avec un effet rétroactif à compter du 1er janvier 1999. Cette augmentation —et le rappel qui en découlera— sera versée automatiquement sans qu’une demande par les anciens combattants ne soit nécessaire, souligne le document du Service des anciens combattants.

Puis, “chaque année, la parité de pouvoir d’achat en Tunisie et en France sera examinée. En cas d’évolution favorable pour les pensionnés, l’augmentation de la pension interviendra automatiquement, lui permettant ainsi de suivre l’évolution du coût de la vie en Tunisie”.

Enfin, “au-delà de la revalorisation des pensions, le dispositif présenté par M. Mekachera et adopté par le Parlement français met également fin aux discriminations d’ordre juridique apparues en 1991 : les veuves des anciens militaires tunisiens pourront ainsi de nouveau bénéficier de réversion.

De même, comme leurs frères d’armes français, les blessés de guerre et les victimes civiles, qui sont nombreuses en Tunisie, pourront faire prendre en compte les éventuelles aggravations et leurs séquelles de blessures”.

On est bien devant une nouvelle mi-figue mi-raisin, car si les 8.500 à 10.000 anciens combattants et victimes civiles et leurs veuves vivant aujourd’hui en Tunisie vont toucher ce pactole, ceux qui sont morts auront subi cette injustice pour toujours. Et c’est bien dommage ! Alors, doit-on dire “mieux vaut tard que jamais !”, ou bien “le plus tôt serait mieux” ? Sans doute ceux qui sont en vie choisiront le premier proverbe, tandis que nous, à la place de ceux qui sont morts, nous choisissons pour eux le second.

Les Anciens Combattants pour la France

Il s’agit des anciens combattants de l’armée française, des victimes civiles de la guerre, nombreuses en Tunisie à avoir été blessées au cours des combats de 1943, ou victimes par la suite d’explosion de munitions laissées sur le champ de bataille et des veuves qui peuvent, sous certaines conditions, bénéficier de pensions de réversion.

 

Le rôle du Service des Anciens combattants est d’informer et d’aider cette population à recouvrer les droits qui sont attachés à la qualité d’ancien combattant ou de victimes de guerre : 500 dossiers de carte du combattant sont ainsi instruits en moyenne chaque année. De même, 3000 opérations de prise en charge de dépenses de santé et 1500 aides sociales et financières sont traitées annuellement. Enfin, le suivi de l’appareillage orthopédique de 350 grands mutilés de guerre est régulièrement assuré, avec le soutien médical et technique du centre d’appareillage de Marseille.

 

Parmi les missions du service des Anciens Combattants figure également la valorisation des sites de mémoires que sont la nécropole de Gammarth qui regroupe sur près de huit hectares 4190 corps de soldats morts pour la France aux cours des différents confllits, et celle de Takrouna où reposent 235 sépultures de soldats chrétiens, juifs ou musulmans appartenant aux Forces Françaises Libres et tombés au cours de la campagne de Tunisie.

 

Le Service des Anciens combattants est à la disposition des 10.000 ressortissants du code des pensions militaires d’invalidité et de retraite vivant en Tunisie.

 

Ce service dépend du ministère français de la Défense, rattaché à l’ambassade de France en Tunisie.

Anciens Combattants
5, rue Moussa Ibn Noussair 1002 – TUNIS  BELVEDERE
TEL. : 71 78 11 78

Encore une fois l’amitié franco-tunisienne va étaler toute sa splendeur à l’occasion des cérémonies commémorant le 60ème anniversaire du débarquement allié dans le Sud de la France qui seront rehaussées par la présence des présidents Chirac et Ben Ali. Cette cérémonie qui aura lieu à Toulon le 15 août constituera une occasion pour rendre hommage, entre autres, aux soldats tunisiens qui se sont sacrifiés pour la libération de la France. Pour l’histoire, en novembre 1942, après le débarquement allié au Maroc et en Algérie, la Tunisie devient un enjeu stratégique majeur où les troupes françaises au sein desquelles servaient 10.000 Tunisiens, s’opposèrent aux soldats allemands débarqués à Tunis le 12 novembre 1942. La campagne de Tunisie commencée par les combats de Medjez El Bab le 19 novembre 1942, s’achèvera le 13 mai 1943 par la capitulation des forces de l’Axe en Afrique. Plus tard, les troupes tunisiennes dont le fameux 4ème Régiment des Tirailleurs tunisiens, s’illustrèrent durant la campagne d’Italie (1943-44) en libérant notamment, le 3 juillet 1944, la ville de Sienne. Elles participèrent également au débarquement de Provence (15-16 août 1944) qui déboucha sur la libération de Marseille . Ensuite, elles furent engagées dans les plus durs combats de l’hiver 1944-45 qui permirent la libération de Strasbourg et de Colmar et virent l’armée française franchir le Rhin. Entre 1943 et 1945, l’Afrique du Nord a fournir à l’armée française plus de 456.000 hommes, dont 176.000 Français, 150.000 Algériens 86.000 Marocains et 45.000 Tunisiens. * Dix Tunisiens à l’honneur Dix vétérans tunisiens de l’Armée française, accompagnés d’un membre de leur famille vont partir pour la France le 13 août à partir du salon d’honneur de l’aéroport Tunis-Carthage, pour regagner le pays le 16 du mois. A ce propos, M. Philippe Pages, directeur du service des anciens combattants à l’Ambassade de France, nous affirme: “Les 10 vétérans vont se voir remettre la décoration du chevalier de la Légion d’Honneur (le plus grand ordre de la décoration française), sauf un qui a été cité comme chevalier et qui sera nommé Officier de la Légion d’Honneur. Il s’agit du capitaine Hédi Abdelkader (président de l’association tunisienne des anciens combattants). Ces décorations vont leur être remises pour certains le 14 et 15 août par le ministère de la Défense chargé des anciens combattants. Pour certains autres cet honneur leur sera accordé par le président Chirac lui-même, en présence du président Ben Ali…” Et M. Pages d’ajouter: “A travers cet hommage, la France veut exprimer sa reconnaissance aux soldats tunisiens qui l’ont aidée à recouvrer sa liberté. Elle veut, par là même, rendre un vibrant hommage au courage de ces hommes qui ont pris part à un juste combat contre le nazisme et le fascisme…” * Revalorisation des pensions militaires A cet égard, et pour marquer sa gratitude envers ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté de la France, les autorités concernées de l’Hexagone ont revalorisé les pensions militaires versées en Tunisie. A ce titre, M. Pages nous avoue: “Cette reconnaissance, au-delà des cérémonies commémoratives, s’est traduite par la mise en œuvre du plan de revalorisation des pensions versées aux anciens combattants tunisiens qui ont été plus que doublées avec effet rétroactif sur quatre ans. En tout 26,280 MD ont été versés en 2004 à plus de 10.000 bénéficiaires à titre de réajustement de ces pensions”. Et de conclure: “Derrière cela il y a un message très clair qui dénote le caractère exemplaire des relations franco-tunisiennes que l’on constate aujourd’hui et qui trouvent leur origine dans cette fraternité d’armes.” L’invitation adressée au Président Ben Ali par son homologue français pour assister à Toulon aux cérémonies commémorant le 60ème anniversaire du débarquement de Provence, ainsi que la nomination des vétérans tunisiens pour la Légion d’Honneur, prouvent si besoin est, que l’amitié franco-tunisienne est ancrée dans l’histoire des deux pays et continue à vivre à travers la mémoire des anciens et la volonté de leurs successeurs de promouvoir cette relation pour en faire un modèle du genre. Moncef SEDDIK ______________ * Liste des vétérans tunisiens invités aux cérémonies 1/ Capitaine Hédi Abdelkader, né le 20 mars 1918, a été promu Officier de la Légion d’honneur. 2/ Ahmed Farhati, né le 28 mars 1920 a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 3/ Mohamed Jelassi, né le 9 janvier 1919, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 4/ Mohamed Ben Toumi, né le 4 mai 1925 a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 5/ Habib Meftah, né le 14 avril 1920, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 6/Mohamed Ayari, né le 15 mai 1917, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 7/ Hassen Miri, né le 4 mai 1924, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 8/Mohamed Garbout, né le 28 novembre 1918, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 9/Mohamed Gueritli, né le 13 août 1924, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. 10/ Ali Touati, né le 15 décembre 1924, a été nommé chevalier de la Légion d’honneur.

Publicités

A propos docteur ben salem ezzedine

ETAT CIVIL ______________ BEN SALEM Ezzedine Docteur d'état en Sciences Politiques et Sociales Département d'études des pays anglophones Professeur des universités Ph.D Responsable d'une unité de recherches ( Paris,Londres,Geneve,New York ) ______________________________________ FORMATIONS ET TITRES UNIVERSITAIRES ______________________________________ 1987_1992: DOCTORAT d'état en Sciences Politiques et Sociales Département d'études des pays anglophones Grade de Docteur d'état attribué avec la mention trés honorable trés bien et les félicitations a l'unanimité du jury composé de Maurice Goldring Président de jury Directeur de Recherches et des professeurs F.Poirier, P.Dommergues,M.Frazee,J.Edwards,C.Cooper,C.Brooke-Rose. Sujet de thèse:La Création du Welfare State et ses problèmes (1911_1951) sous la direction de monsieur le Professeur Maurice Goldring 1986_1987: D.E.A d'études politiques et sociales (pays anglophones) La Protection Sociale en Grande Bretagne: étude comparative entre les differentes propositions (les Travaillistes,les Conservateurs et les Liberaux) sous la direction de M.Goldring et F.Poirier,mention trés bien 1985_1986: MAITRISE d'Anglais Le National Health Service:Prestations,Contributions, Conditions,Mutation,mention trés bien 1984_1985: LICENCE d'Anglais 1983_1984: 2eme année de DEUG d'Anglais 1982_1983: 1ere année de DEUG d'Anglais 1981_1982 BAC A (Lettres) _______________________________ EXPERIENCES PROFESSIONNELLES _______________________________ ENSEIGNEMENTS ________________ _ Professeur des Universités ,Maitre de Conférences,Ph.D,professeur invité dans plusieurs universités en France,eu Europe et en Amerique,de 2007 à nos jours _ Maitre de conférences de méthodes en Système Politique Comparés ,Etats Unis d'Amerique_ Royaume Uni, 2006_2007,(2er semestre),Master sciences politiques et sociales, département d'études des pays anglophones,Université paris VII,Institut Charles V,(36 heures). _Maitre de conférences "les partis politiques en Grande Bretagne",2006_2007,(1eme semestre,) Institut charles V Paris,(24 heures).Panorama des approches sur le système politique en Grande Bretagne et connaissance de ses enjeux.Etudes sur la diversité,les propositions socio-politiques et leurs applications. _ Maitre de conférences "le monde du travail dans les pays anglophones", "mouvement ouvrier en Grande Bretagne et aux Etats Unis d'Amerique",2005_2006,Maitrise pays anglophones, université paris VII,1 er semestre,4 h 30 par semaine. _ Professeur des universités: _ Université de paris X Nanterre,2004_2005,Professeur en sciences politiques et sociales - Travaux dirigés de Master 1, "Initiation au systeme politique britannique et américain",4h par semaine. -Travaux dirigés de Licence,"Introduction à la science politique et sociale au Royaume Uni",4h30 par semaine. -Université paris VIII,Professeur,département pays anglophones,2003_2004,études anglophones:culture, mutations,rapports sociaux,Maitrise,semestre 1 et 2,(72 heures). -Université paris VII,Professeur- Chargé de conférences,2002_2003,"sciences sociales:cultures,idéologies, sociétés,(pays anglophones),Maitrise,1er et 2 eme semestre(,24h et 36h). -Université paris VIII,Chargé de conférences,2001_2002,séminaire de Maitrise; "Géopolitique et relation internationale",(72h),deux semestres. -Université paris VIII,Chargé de conférences, 2000_2001,séminaire,Master 2,"World Politics" -Université paris XII,Chargé de conférences,1999_2000,séminaire,Maitrise,(36h et 24h) "sociologie des relations internationales",semestres 1 et 2. -Royal Holloway University of London,Grande Bretagne et France:Researcher_Lecturer ,1998_1999 -Royal University of Southampton,Grande Bretagne et France:Researcher ,1997_1998 -Oxford University,Grande Bretagne et France:Professor_Researcher,1996_1997 -Université de Geneve,Suisse et France,A.T.E.R. (Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche),1995_1996 -University of New York U S A et France: Wilf Family Department of Politics,Junior Researcher ,1994_1995 -A.T.E.R. ,Université Paris Sorbonne,Université Paris XII Nanterre,Université Versailles,1993_1994 _ Professeur d'Anglais : LEP C.Spinelli,Paris 14eme,L E P Cronstadt,Paris 15eme,L P Jean Jaures,Paris 20eme L P Louis Blanc,Paris 10 eme,L P Panayaux,Paris 20eme,L E P Curial,Paris 19eme,1989-1993 _Traducteur Interprete :UNESCO,EUROTELEX,INTERPOL _Professeur Formateur,Aeroport de paris (agents de sol,agents de fret),,prefecture de police (Commissaires et Lieutenants de police),Air France (Hotesses de l'air et Steward),Wall Street English,les Cadres de la Mairie de Paris _Jury International d'Examens ( Oral et Ecrit ) _Correcteur Maison Des Examens ( Capes,Agregation,Concours Internationaux ) COURS À OPTION COMMUNS À LA MAÎTRISE ET AU MASTER Docteur_Professeur Ben Salem Ezzedine Ph.D N° Cours / Titre EBS-78945 The united states in the 20th century:history and politics EBS-61230 US history from world war II to 1990 EBS-36987 Britain since 1900 EBS-85247 Le role de la Grande Bretagne dans le monde EBS-75321 La politique sociale en GB:l'effet des deux guerres mondiales EBS-26987 Méthodologie de la recherche documentaire et bibliographique UK/US EBS-13589 American politics and institutions EBS-94620 La Grande Bretagne du début du siècle à nos jours EBS-28374 La politique intérieure GB:Le déclin de l'idée impériale EBS-97342 Civilisation américaine:Slavery,civil war,reconstruction EBS-10478 Labolition de l'esclavage aux Etats Unis d'Amerique 1865 EBS-59314 Les causes et les conséquences de la guerre de sécession 1861-1865 EBS-94238 La politique sociale britannique:le welfare state,Beveridge report EBS-63641 Frm welfare to workfare:British social policy 1942-2001 EBS-72690 L'empire britannique des origine à l'époque moderne EBS-70149 Les implications politiques,géostratégiques et sociales de la croissance américaine EBS-23568 The hispanic-American experience EBS-16423Immigrants and their impact on US politics,economy and society EBS-89756 Grande Bretagne:La décolinisation et ses conséquences EBS-36398 Communication politique,publique et associative en Grande Bretagne EBS-22336 Le débat sur l'abolition de l'esclavage en Grande Bretagne 1787-1840 EBS-44879 La campagne pour l'abolition du commerce des esclaves EBS-25522 Louest Américain au 20 ème siècle EBS-87796 La Politique étrangère des Etats Unis EBS-11902 Peuplement et dynamiques démographiques aux Etats Unis EBS-33660 Enjeux politiques et géopolitiques USA EBS-59980 Formes spatiales de la pauvreté et de l'exlusion USA EBS-59213 Les Partis politiques en Grande Gretagne EBS-10023 Croissance et développement en Grande Bretagne EBS-55012 Politique de l'emploi en Grande Bretagne EBS-73660 Contestation politiqueet sociale en Grande Bretagne au XIXe siècle EBS-88520 Introduction a la civilisation américaine EBS-44106 Introduction a la civilisation britannique EBS-30014 Etudes Anglophones:culture,mutations,rapports sociaux EBS-63330 Les Relations Europe-États-Unis EBS-66691 Mutations technologiques:L'impact sur le culturel et le social EBS-77881 Etude comparative des mouvements ouvriers et travaillistes dans les pays de langue anglaise EBS-99880 Mouvement ouvrier et mouvements rdicaux aus Etats Unis aux 19ème et 20 ème siècles EBS-55662 Technologies de la communication et industries de la langue EBS-34420Technique de la recherche (enseignement méthodologique et théorique) EBS-11129 Séminair méthodologique,cultures,idéologies,sociétés EBS-90025 Nouvelles relations industrielles (Etats-Unis) EBS-30025 Nouvelles relations industrielles (Grande-Bretagne) EBS-66770 Problèmes d'interprétation dans l'histoire du mouvement ouvrier aus Etats-Unis EBS-11007 Problèmes d'interprétation dans l'histoire du mouvement ouvrier en Grande-Bretagne EBS-99920 L'immigration en Grande-Bretagne EBS-45651 Rapport sociaux et appartenance communautaire (USA) EBS-87789 Qui gouverne l'Amerique? EBS-33001 La bataille des nationalisations EBS-14470 La crise et le redressement économique (1951-1959) EBS-60332 Le contrat social et l'économie britannique EBS-60344Les difficultés imprévues de la décolonisation,la question d'Irlande EBS-90078L e syndicalisme en Grande-Bretagne EBS-20903 The welfare state;benefits and costs Confèrences d'ouverture Thème 1 : Méthodologie de la recherche en didactique des langues Thème 2 : Analyse des phénomènes d'acquisition et de pratique des langues étrangères Thème 3 : Méthodologie en siences politiques et sociales;cultures,idéologies,sociétés Thème 4 : Organisation de la formation:Etudes Anglophones Thème 5 :Initiation aux techniques de la recherche ___________________________________ PUBLICATIONS ___________________________________ _"Le monde ouvrier dans les pays anglophones ",Ben Salem Ezzedine , Publication dans les cahiers universitaires de paris VIII,sous la direction des professeurs M.Goldring et F.Poirier.mars 1994 _"The American Federation of Labor and the emergence of comsumer culture "Ben Slem Ezzedine,publié sous la direction du Professeur Larry Portis.cahier universitaire,juin 1995 _"The Labor Party: the state and modernisation " Ben Salem Ezzedine ,publié sous la direction de professeur Colette Bernas,cahier universitaire octobre 1996 _"Les grandes mutations,le dirigisme au service du plein-emploi ,1945-1946,Grande-Bretagne"publié sous la direction de M.Goldrong,fevrier 1998 _"La bataille des nationalisations,enjeux politiques"Ben Salem Ezzedine,la revue LISA ,volume VI -No1 mai 1999 _"Le plan Beveridge,Le Welfare State,L'Expérience travailliste"Ben Salem Ezzedine avec christine cooper,colloque international Paris VIII juin 2000, e-journal ,Revue Universitaire _"Bilan de l'expérience travailliste (1945-1951)" Ben Salem Ezzedine avec Brooke Rose sous la direction de M.Goldring ,cahier universitaire,paris VIII decembre 2001 _"La création d'emplois en Grande-Bretagne dans les années 1980"Ben Salem Ezzedine sous la direction de F.Poirier,Revue de Civilisation Britannique,Paris mai 2002, Vol VII,No 2 _"Intégration aux Etats-Unis d'Amerique dix ans aprés"Ben Salem Ezzedine,Paris,Presse de la Sorbonne Nouvelle,juin 2003 _"Travail et emploi:L'expérience Anglo-Saxonne.Aspects contemporains"Ben Salem Ezzedine,Paris cahier universitaire,novembre 2004 _"Mondialisation et domination économique:la dynamique anglo-saxonne"Ben Salem Ezzedine,Paris,Economica,juin 2005,pp 145-178 _"La décolonisation et la question de l'immigration en Grande-Bretagne"Ben Salem Ezzedine avec Pierre Dommergues,Paris,Diplomatie Magazine,No9,avril 2006 _"la Grande-Bretagne dans l'Europe (1970-1974)"Ben Salem Ezzedine,Paris,Revus d'économie politique,No spécial,juin 2007 _"The labor Government 1945-1951"Ben Salem Ezzedine,Presse de la Sorbonne Nouvelle,Paris,otobre 2008 _"Racism and discrimination in Great-Britain"Ben Salem Ezzedine avec christine cooper,Paris,cahier universitaire Paris VIII, fevrier 2009 _"Le nouveau défi américain:La mondialisation et les Etats-Unis"Ben Salem Ezzedine,Paris,Revue de Civilisation Britannique,,décembre 2009 _"L'Angleterre à la fin des années quarante,les problèmes de politique intérieure"Ben Salem Ezzedine,cahier universitaire Paris VII,mars 2010 _"Le monde ouvrier:études (iles Britanniques,Commonwealth)Ben Salem Ezzedine, Revue Encrages,Paris VIII,novembre 2010 _"L'émergence d'une nouvelle dimension des relations internationales,le role central des Etat-Unis"Ben Salem Ezzedine,Revue Encrages,Paris VIII,janvier 2011 _Rédaction de plusieurs articles de presse,new york times,washington post,the guardian,le monde diplomatique,courrier international,le figaro,alqods alarabi,acharq al awsat,plusieurs articles et commentaires dans des forums academiques américains et europeens,administration des sites web en frnaçais et en anglais ________________________ COLLOQUES ET SEMINAIRES _________________________ «From the National to a European Welfare State ? », FISC (Financial Integration with Improved Social Cohesion and Democratic Control in Europe) European I.P. Fifth Workshop,Congrés International, Paris, CEPREMAP, 5 mars 1990. "La culture Américaine et les anglicistes",Colloque international,Université Paris VIII,Paris,13 fevrier 1991. « La protection sociale dans les systèmes fédératifs », conférence – débat avec D. Béland (Calgary university, Canada), Institut d’études juridiques, Université libre de Bruxelles, 27 avril 1992. « Les systèmes de protection sociale en perspective comparative », Séminario Internacional Crecimiento, equidad y ciudadania, Universidad Nacional de Madrid, 19-21 septembre 1993. « La politique americaine au prisme de ses crises d’hier et d’aujourd’hui », conférence à l’Université de Geneve,Suisse , Faculté de geneve, 8 novembre 1994. « Croissance économique, inégalités de revenus et inclusion sociale : un point de vue régulationniste », International Forum on the Social Science , UNESCO Paris 20 - 24 février 1995. « Quelles options pour une alternative économique européenne ? »,18ème Colloque International « Valeurs laiques, sociales et démocratiques : Faut-il désespérer de l’Europe ? », Bruxelles,Belgique 18-20 avril 1996. « Le fédéralisme Américain : un modèle pour l'UE», Colloque international , Institut d'études européennes - Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Geneve, 5-6 octobre 1997. « Technologie de la communication et industrie de la langue »-Colloque Agence Universitaire de la francophonie Amiens, 26-27 octobre 1998. « Etat et action publique dans un contexte de mondialisation et de nouvelles interactions politique/économie : enjeux, méthodes et questions de recherche », Colloque international. Malte, 6-8 novembre 1999. « Dualité monétaire à Cuba : de quoi bouleverser quelques idées reçues sur la dollarisation », Journée d’études « Les frontières du dollar », université de Bougogne, Dijon, 13 mai 2000. « Colloque International : Comment passer en moins de 10 ans de lhyperinflation à l’hyperdéflation », Conférences, L’économie des pays anglophones, (1976-2001), Londres, 8 juin 2001. « Congrés international:La globalisation sous le prisme des apports de l’anthropologie à l’analyse économique du fait monétaire», Introduction à la problématique du colloque, et communication , 16 et 17 mars 2002. « Globalisation et citoyenneté sociale », Journée internationale d’étude La globalisation vue du Nord, vue du Sud. Analyses croisées Europe – Amérique latine. Travail, protection sociale et participation politique, ACI Mondialisation, globalisation et gouvernance, université Paris Dauphine, 4 avril 2003. « Les dimensions politiques des comparaisons internationales », Séminaire Enjeux et méthodes de la comparaison des politiques sociales et de l’emploi, Congrés International, Paris, 5 avril 2004. « Régulation, institutions et Europe sociale. Choix épistémologiques, choix politiques », Journée Rencontre avec des chercheurs, Programme thématique doctoral ,Régulation, Etat et pratiques institutionnelles (Communauté française de Belgique), Université Catholique de Louvain la Neuve, 16 mai 2005, « Le rôle de l’Etat social dans la recomposition des territoires politiques », Colloque L’Etat social, Paris, MATISSE, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, 11-13 septembre 2006. «The clash of cultures in Academy:The University and the Education Faculty »,avec Schwebel M congrés international,New York 15-18 novembre 2007 «Les recherches sur la formation initiale et continue des enseignants aux Etats-Unis »,avec Laurent R séminaire école américaine et formation,Paris,INRP,3 juin 2008 «L'Angleterre et l'Europe de 1945 à 1975,question à caractère historique,économique et politique »,congrés international ,palais des congrés Bruxelles,9-11 decembre 2009 «L'Amérique à la recherche d'un nouveau consensus et d'une nouvelle coalition politique », congrés international,palais des congrés Geneve,Suisse,21-24 mars 2010 «L'aggravation des désequilibres internationaux,la monté des conflits,les nouvelles dimension des relations internationales », Séminaire,Paris, janvier 2011 _______________________________________ VOYAGES ET STAGES DE RECHERCHES _______________________________________ Séjours d'études et de recherches,Séjours linguistiques France,Grande Bretagne,Suisse,Allemagne,Italie, Pays bas,Belgique,U S A,Australie,Autriche Espagne,Malte,Grece,Thailande Principalement:La Sorbonne,Institut Sciences Po,MAFPEN,IUFM, Oxford University,Royal Holloway University Of London Royal University Of Southampton,London School Of Economics, Sydney University,Université de Geneve,University Of New York House Of Parlement,Trade Union Congress,Labor Party Symposium,Conservative Party Congress _________________________________ CONNAISSANCES LINGUISTIQUES _________________________________ Arabe Lu,Parlé,écrit Français Lu,Parlé,écrit Anglais Lu,Parlé,écrit Allemand Notions de base Italien Notions de base ______________________________________ CONNAISSANCES EN INFORMATIQUE ______________________________________ Manipulation des outils bureautiques(Word,Excel,Powerpoint,,,,,) Parfaite connaissance des outils internet __________________________ AUTRES INFORMATIONS _________________________ Président Fondateur de l'Organisation Arabe de Médiation et Résolution des Conflits Tunisie/Monde Arabe,ONU/Ligue Arabe Membre de l'Association Parlementaire France Tunisie Membre de l'Intellectual Entrepreneurship Consortium Membre de doctors without borders Membre de International Federation of Red Cross and Red Crescent Society Membre de international Centre for Social Research and Policy Analysis Membre de Text and Academic Authors Association(TAA) _____________ LOISIRS _____________ Natation,Karaté,Yoga,Théatre,Cinema,Lecture,Musique,Recherches,Internet,La Mer
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour ANCIENS COMBATTANTS TUNISIENS

  1. adnen essgair dit :

    En résumé, le critère utilisé établi à partir du revenu national brut
    par habitant et exprimé en parité de pouvoir d’achat n’est pas le
    coefficient de parité du pouvoir d’achat supposé tenir compte des
    différences de coût de la vie et permettre de calculer un montant de
    prestation offrant un pouvoir d’achat égal à celui en France, comme
    l’exige la loi. En définitive, les coefficients utilisés basés sur le niveau
    de vie sont beaucoup plus faibles, plus défavorables que ceux basés
    sur le coût de la vie qui auraient dû être appliqués

  2. hedi chemlali dit :

    Bonjour
    si qoi l adresse de association a tunis

  3. hedi dit :

    De : Hedi ben Ali ben Sliman dhifallah
    librairie ennajah menzel bouzaien
    Sidi bouzid 9114
    email : edy_niza@hotmail.fr

    Salut MONSIEUR,
    J’ai l’honneur de vous présenter ma demande au propos de mon père ancien combattant nommé : ALI BEN KHDERI BEN SLIMAN DHAFFOULI (adresse à l’époque : bled maknassy, caidat : gafsa)

    Je suis HEDI BEN ALI BEN KHDERI BEN SLIMAN DHIFALLAH, fils de
    l’ex-soldat avait servit à l’armée Française (armée de terre) durant la deuxième guerre mondiale1939-1945 et il était mort en Mai 1981 à Meque

    Monsieur, mon problème c’est que nous n’avons aucun dossier ou papiers concernant le service militaire de notre père

    Svp je viens de demander votre aide précieuse de m’offrir une copie de dossier de mon père qui a été l’un des soldats tunisiens qui a défendu la FRANCE.
    je cherche les traces de mon père mais j’ai rencontré des énormes difficultés car je ne possède pas des papiers concernant mon père (tous les papiers sont détruit suite a une incendie a notre maison en 1970).
    merci

  4. docteur ben salem ezzedine dit :

    trés cher monsieur hédi voici toutes les infrormations en details avec des adresses et des noms des responsables a tunis,merci et bon courage,,bonne chance,,docteur ben salem ezzedine
    Le service des anciens combattants de Tunis
    Structure de proximité au bénéfice de plus de 8000 anciens militaires et anciens combattants, victimes civiles de guerre ou veuves pensionnées, le service des anciens combattants de Tunis dépend de l’Office national des anciens combattants, un établissement public administratif sous la tutelle du ministère français de la Défense et des Anciens combattants.

    Le service des anciens combattants de Tunis se compose de 16 agents administratifs et techniques. Comme tout service de l’État français à l’étranger, il est placé sous l’autorité de l’Ambassadeur de France.

    Il est notamment chargé d’apporter une aide administrative, sociale et médicale aux vétérans tunisiens de l’armée française, tout en assurant le suivi de l’importante réforme des pensions militaires menée à son terme en 2011, qui s’est traduite, en Tunisie, par une forte revalorisation des prestations versées ainsi que par la réouverture des droits en matière de pension militaire d’invalidité et de réversion.

    Coordonnées
    Adresse : 54, rue Ibn Charaf – Cité jardins – 1002 Tunis Belvédère
    Standard : 71 781 178
    Fax : 71 793 624
    Mél : contact.acvg@orange.tn

    Itinéraire, depuis la place Pasteur
    rue Alain Savary
    deuxième rue à droite (rue Saint-Augustin)
    première rue à gauche (rue Ibn Charaf)

    Ouverture au public
    de 8h à 12h, du lundi au vendredi (sans RDV)
    permanence téléphonique de 8h30 à 12h et de 14h à 16h30

    Directeur : M. Michel SFIOTTI

    Assistante : Mme Lilia TROUDI
    Accueil :

    M. Hédi MANSOURI
    Mme Soufia CHEHAIBI
    Cellule d’action sociale et administrative :

    Mme Leïla BOUGUELMANI
    Mme Samira FERCHICHI
    Cellule financière : Mme Renée BOUMELAHA

    Cellule d’appareillage : M. Bernard GIGNOUX

    Mémoire et patrimoine :

    Assistance administrative, sociale et médicale aux anciens combattants
    L’aide administrative
    Il s’agit d’offrir aux anciens combattants et à leurs familles une assistance dans toutes les démarches qu’ils sont amenés à effectuer pour recouvrer des droits liés à leur situation d’anciens soldats de l’armée française (validation de services, droits relevant du code des pensions civiles et militaires de retraite, droits relevant du code des pensions militaires d’invalidité et victimes de guerre, droits relevant du code de sécurité sociale…).

    Cette action est adaptée à la situation des bénéficiaires désarmés devant les procédures administratives, notamment pour des problèmes de langue. Elle passe par des entretiens individuels avec les trois conseillères du service qui maîtrisent la langue arabe et qui assurent l’interface entre les vétérans tunisiens et les services dont ils relèvent sur le territoire français.

    Le soutien médical
    Compte tenu du vieillissement de la population dont il s’occupe, le Service des anciens combattants assure un réel suivi médical à travers une offre de consultations auprès d’un médecin attaché au service et la délivrance de médicaments, sur prescription.

    En parallèle, des consultations médicales spécialisées d’appareillage orthopédique sont assurées au bénéfice des mutilés de guerre ou des victimes civiles. Deux fois par an, des consultations médico-techniques d’appareillage, réunissant un médecin spécialiste et un expert orthopédiste, sont organisées à Sfax, dans les locaux de la Maison de France, et à Tunis, dans les locaux du service.

    L’assistance sociale
    L’action sociale du service s’oriente en priorité vers le paiement de soins en faveur d’anciens combattants non pensionnés militaires d’invalidité, les veuves de guerre et les orphelins infirmes (ophtalmologie, stomatologie…).

    À titre secondaire, des aides financières peuvent être délivrées dans le cadre de difficultés liées au paiement de créances diverses (loyers, factures d’eau, de gaz, d’électricité) ou dans le cadre d’achat de produits alimentaires.

    Entretien des cimetières militaires
    Le cimetière militaire de Gammarth
    La nécropole de Gammarth regroupe sur 8 hectares 4 190 corps de soldats morts pour la France ou décédés en service.
    Ce site, initialement créé après la guerre pour les soldats tombés au cours de la campagne de Tunisie, abrite aujourd’hui, à la suite d’opérations de regroupement, la quasi totalité des corps des militaires décédés lors de différentes campagnes et auparavant inhumés dans les carrés militaires des cimetières tunisiens. Différents monuments commémoratifs français sont répartis dans cette enceinte qui accueille chaque année plusieurs cérémonies du souvenir.

    La nécropole de Takrouna
    La nécropole de Takrouna regroupe, quant à elle, sur 1 hectare, 235 sépultures de soldats chrétiens, juifs ou musulmans tombés au cours des combats qui se sont déroulés dans la région d’Enfidha au cours de l’hiver 42 et du printemps 43.
    Elle est dédiée principalement aux Forces françaises libres (FFL) et est le siège d’une cérémonie commémorative chaque 18 juin.

    Les cimetières musulmans de Haffouz et Tarf Ech-Chana
    Au printemps 2007, les cimetières musulmans de Haffouz et Tarf Ech-Chana, créés immédiatement après la guerre, ont fait l’objet d’une opération de rénovation menée conjointement par les gouvernorats (Kairouan et Siliana) et le service des anciens combattants de l’Ambassade de France, grâce aux moyens accordés par le ministère français de la Défense (Direction de la mémoire du patrimoine et des archives).

    Politique de mémoire
    Cérémonies patriotiques
    Des cérémonies patriotiques présidées par l’Ambassadeur de France se déroulent le 8 mai, le 18 juin et le 11 novembre de chaque année, au cimetière de Gammarth (le 11 novembre), au cimetière de Takrouna (18 juin) ainsi que dans les cimetières militaires de Tarf Ech Chena et de Haffouz (8 mai), avec l’accord des autorités tunisiennes et la participation d’un détachement militaire tunisien.

    Elles constituent l’occasion de rappeler, dans des sites hautement symboliques, le sacrifice des soldats de Tunisie pour la libération de la France et la lutte contre la barbarie nazie.

    Pédagogie de l’histoire
    Parallèlement, des actions à caractère pédagogique conduites avec les établissements scolaires français de Tunisie visent à mieux faire connaître la participation des soldats originaires de Tunisie aux deux guerres mondiales :

    des visites commentées du cimetière militaire français de Gammarth pour des classes de lycéens permettent d’évoquer de façon circonstanciée les différents aspects de notre mémoire commune reliés aux deux conflits mondiaux du XXème siècle ;
    des subventions sont attribuées à des projets pédagogiques sur le thème de la mémoire partagée entre la France et la Tunisie.

    Plus généralement, le Service des anciens combattants apporte son soutien à tous les projets culturels portant sur l’histoire militaire et la mémoire combattante commune à nos deux pays, par le biais de subventions attribuées par la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense.

    Dans le cadre d’un arrangement signé le 18 mai 2006, relatif à la coopération dans le domaine de la mémoire partagée des deux conflits mondiaux du XXème siècle, le service des anciens combattants coopère avec la Direction du patrimoine, de l’information et de la culture (DPIC) du ministère tunisien de la Défense nationale sur des projets concrets :

    échange et d’ouverture des archives,
    circuits de « mémoire partagée » en vue d’élaborer des sites pédagogiques des deux côtés de la Méditerranée.

    En 2012, la Direction de la mémoire du patrimoine et des archives du ministère français de la Défense participera au projet d’extension du musée militaire de Mareth

    Un peu d’histoire…
    Près de 58.000 Tunisiens avaient déjà participé aux combats de la 1ère Guerre mondiale, sous le drapeau de la France.

    Entre 1939 et 1945, plusieurs centaines de milliers de soldats maghrébins se sont engagés au côté de leurs frères d’armes français dans la lutte menée contre le nazisme.

  5. guesmi abdelkader ben abdallah ben mouhamed dit :

    je suis un fils d’un ancien combattant tunisien ; mon père est mort le O5_O1_2011 et je suis handicapé. Mais je n’ai pas reçu jusqu’à maintenant le rappel de décès car je suis en situation très nécessiteuse pourtant j’ai envoyé un dossier complet au service des A.C.V.G

  6. Fille dit :

    Bonjour,je vous remercie pour votre préoccupation à ce sujet,
    j’espère que vous pouvez m’aider,
    Je suis la fille d’un ancien combattant ,originaire de Sidi Bouzid,née dans un entourage qui dévalorise le rôle de la femme, je ne trouve aucun soutien sociale,mon père est non voyant ,j’ai eu plusieurs difficultés pour accomplir mes études et avoir ainsi un travail pour pouvoir vivre comme tout le monde,C’est difficile d’exprimer la situation mais voila ma question est la suivante:
    Y’a t’il des préoccupations accordées à la famille des anciens combattants et à leurs enfants,un encadrement sociale,…
    Est ce qu’il peuvent m’aider à trouver un travail,accomplir mes études,à soigner tout les dégâts qu’à causer la guerre,si jamais mon père me voyait ma vie serait autrement
    Merci,et bonne continuation!

  7. Salut Messieurs
    Je suis descendant de deux militaires qui étaient dans les camps français: : respectivement mon grand père et son frère;dont les références sont comme suit :
    1- Belgacem b Ahmed b Saâd ; classe : 1934 . Grade : 2° Classe , N° d’incorporation : 18118
    4 Régt de Teurs; 7° Compagnie.

    2 – Mohamed b Ahmed b Saâd ; Mle : 11.698 . 8° RTT

    s;v;p et merci d’avance ; je voudrais savoir plus de renseignements sur eux et quels sont leurs droits

  8. ELRIBI Mohamed dit :

    salut
    Je suis fils d’un ancien combattant Amed b Mohamed Rahem El Hannachi Matricule : 37.960R2879, captivé le 20/5/1940 .Je m’intéresse essentiellement au côté historique . Je vous serais très reconnaissant de me faire communiquer , dans la mesure du possible , :
    1-la liste des captivés ce jour là de sa compagnie Tunisiens et Français
    2- la liste et adresses de ceux qui sont vivants.
    Mes sincères salutations.

  9. Je suis veuve du soldat Ncib B Ali B Ahmed Hannachi Kribi qui a servi auprès des Nations Unis au Congo vers 1961/1962 et je n’ai aucune paperasse et je ne sais pas de ses droits
    Je vous serais très reconnaissante ; merci d’avance

  10. Veuve d'un ancien combattant Tunisien dit :

    Trés cher monsieur,j’espère que vous pouvez nous aider sur les importants retards de traitement apparemment pris par le service des pensions des armées de La Rochelle, notamment sur les dossiers(réversion PMR, réversion PMI, revalorisation des PMR- PMI, aggravation et 1ères demandes de pension, allocation enfant infirme …) concernant des ressortissants résidant à l’étranger qui demeurent encore aujourd’hui en instance .
    je souhaiterai donc savoir comment et sous quel délai le ministère des anciens combattants pense rattraper ces importants retards de traitement.et de liquidation des pensions qui met des centaines de familles dans des situations de grande précarité .
    Merci,avec mon profond respect.

  11. aziz dit :

    CHER mànsieur j,ai mon cousin MECHERGUI YOUSSEF BEN MOHAMED né en 1925 a jendouba tunis , il a fait la guerre avec la france en 1945 Jusqu,a 1948 .et jusqu,au maintenant n,a pas recu sa pension , esperant bien que vous nous aider pour faire son dossier ,

    • docteur ben salem ezzedine dit :

      cher monsieur aziz ,tout est indiqué ici dans cette page “anciens combattants tunisiens,vous pouvez trouver toutes les informations et les adresses,,avec mon profond respect

  12. amor sofien dit :

    j ai lhonneur De vous presenter la demande De ma mere apropos leur oncle ancient combatant Nome ali qui Mort pour la France dans la deuxieme guerre mondial mais elle ne possede aucune papier apropos de lui sauf que une bracle come megwesse qui port son nom et leur numero qui est envoy par le government francaise a Mon grand pere quant il Mort.s il vous plait aider nous et dis mois quesque je fais et Merci beau coup docteur

  13. amor sofien dit :

    bnj docteur s il vous plait repond moi dans cette page

    • docteur ben salem ezzedine dit :

      cher monsieur sofien ,tout est indiqué ici dans cette page « anciens combattants tunisiens,vous pouvez trouver toutes les informations et les adresses,,avec mon profond respect

    • docteur ben salem ezzedine dit :

      Le service des anciens combattants de Tunis
      Structure de proximité au bénéfice de plus de 8000 anciens militaires et anciens combattants, victimes civiles de guerre ou veuves pensionnées, le service des anciens combattants de Tunis dépend de l’Office national des anciens combattants, un établissement public administratif sous la tutelle du ministère français de la Défense et des Anciens combattants.

      Le service des anciens combattants de Tunis se compose de 16 agents administratifs et techniques. Comme tout service de l’État français à l’étranger, il est placé sous l’autorité de l’Ambassadeur de France.

      Il est notamment chargé d’apporter une aide administrative, sociale et médicale aux vétérans tunisiens de l’armée française, tout en assurant le suivi de l’importante réforme des pensions militaires menée à son terme en 2011, qui s’est traduite, en Tunisie, par une forte revalorisation des prestations versées ainsi que par la réouverture des droits en matière de pension militaire d’invalidité et de réversion.

      Coordonnées
      Adresse : 54, rue Ibn Charaf – Cité jardins – 1002 Tunis Belvédère
      Standard : 71 781 178
      Fax : 71 793 624
      Mél : contact.acvg@orange.tn

      Itinéraire, depuis la place Pasteur
      rue Alain Savary
      deuxième rue à droite (rue Saint-Augustin)
      première rue à gauche (rue Ibn Charaf)

      Ouverture au public
      de 8h à 12h, du lundi au vendredi (sans RDV)
      permanence téléphonique de 8h30 à 12h et de 14h à 16h30

      Directeur : M. Michel SFIOTTI

      Assistante : Mme Lilia TROUDI
      Accueil :

      M. Hédi MANSOURI
      Mme Soufia CHEHAIBI
      Cellule d’action sociale et administrative :

      Mme Leïla BOUGUELMANI
      Mme Samira FERCHICHI
      Cellule financière : Mme Renée BOUMELAHA

      Cellule d’appareillage : M. Bernard GIGNOUX

      Mémoire et patrimoine :

      Assistance administrative, sociale et médicale aux anciens combattants
      L’aide administrative
      Il s’agit d’offrir aux anciens combattants et à leurs familles une assistance dans toutes les démarches qu’ils sont amenés à effectuer pour recouvrer des droits liés à leur situation d’anciens soldats de l’armée française (validation de services, droits relevant du code des pensions civiles et militaires de retraite, droits relevant du code des pensions militaires d’invalidité et victimes de guerre, droits relevant du code de sécurité sociale…).

      Cette action est adaptée à la situation des bénéficiaires désarmés devant les procédures administratives, notamment pour des problèmes de langue. Elle passe par des entretiens individuels avec les trois conseillères du service qui maîtrisent la langue arabe et qui assurent l’interface entre les vétérans tunisiens et les services dont ils relèvent sur le territoire français.

      Le soutien médical
      Compte tenu du vieillissement de la population dont il s’occupe, le Service des anciens combattants assure un réel suivi médical à travers une offre de consultations auprès d’un médecin attaché au service et la délivrance de médicaments, sur prescription.

      En parallèle, des consultations médicales spécialisées d’appareillage orthopédique sont assurées au bénéfice des mutilés de guerre ou des victimes civiles. Deux fois par an, des consultations médico-techniques d’appareillage, réunissant un médecin spécialiste et un expert orthopédiste, sont organisées à Sfax, dans les locaux de la Maison de France, et à Tunis, dans les locaux du service.

      L’assistance sociale
      L’action sociale du service s’oriente en priorité vers le paiement de soins en faveur d’anciens combattants non pensionnés militaires d’invalidité, les veuves de guerre et les orphelins infirmes (ophtalmologie, stomatologie…).

      À titre secondaire, des aides financières peuvent être délivrées dans le cadre de difficultés liées au paiement de créances diverses (loyers, factures d’eau, de gaz, d’électricité) ou dans le cadre d’achat de produits alimentaires.

      Entretien des cimetières militaires
      Le cimetière militaire de Gammarth
      La nécropole de Gammarth regroupe sur 8 hectares 4 190 corps de soldats morts pour la France ou décédés en service.
      Ce site, initialement créé après la guerre pour les soldats tombés au cours de la campagne de Tunisie, abrite aujourd’hui, à la suite d’opérations de regroupement, la quasi totalité des corps des militaires décédés lors de différentes campagnes et auparavant inhumés dans les carrés militaires des cimetières tunisiens. Différents monuments commémoratifs français sont répartis dans cette enceinte qui accueille chaque année plusieurs cérémonies du souvenir.

      La nécropole de Takrouna
      La nécropole de Takrouna regroupe, quant à elle, sur 1 hectare, 235 sépultures de soldats chrétiens, juifs ou musulmans tombés au cours des combats qui se sont déroulés dans la région d’Enfidha au cours de l’hiver 42 et du printemps 43.
      Elle est dédiée principalement aux Forces françaises libres (FFL) et est le siège d’une cérémonie commémorative chaque 18 juin.

      Les cimetières musulmans de Haffouz et Tarf Ech-Chana
      Au printemps 2007, les cimetières musulmans de Haffouz et Tarf Ech-Chana, créés immédiatement après la guerre, ont fait l’objet d’une opération de rénovation menée conjointement par les gouvernorats (Kairouan et Siliana) et le service des anciens combattants de l’Ambassade de France, grâce aux moyens accordés par le ministère français de la Défense (Direction de la mémoire du patrimoine et des archives).

      Politique de mémoire
      Cérémonies patriotiques
      Des cérémonies patriotiques présidées par l’Ambassadeur de France se déroulent le 8 mai, le 18 juin et le 11 novembre de chaque année, au cimetière de Gammarth (le 11 novembre), au cimetière de Takrouna (18 juin) ainsi que dans les cimetières militaires de Tarf Ech Chena et de Haffouz (8 mai), avec l’accord des autorités tunisiennes et la participation d’un détachement militaire tunisien.

      Elles constituent l’occasion de rappeler, dans des sites hautement symboliques, le sacrifice des soldats de Tunisie pour la libération de la France et la lutte contre la barbarie nazie.

      Pédagogie de l’histoire
      Parallèlement, des actions à caractère pédagogique conduites avec les établissements scolaires français de Tunisie visent à mieux faire connaître la participation des soldats originaires de Tunisie aux deux guerres mondiales :

      des visites commentées du cimetière militaire français de Gammarth pour des classes de lycéens permettent d’évoquer de façon circonstanciée les différents aspects de notre mémoire commune reliés aux deux conflits mondiaux du XXème siècle ;
      des subventions sont attribuées à des projets pédagogiques sur le thème de la mémoire partagée entre la France et la Tunisie.

      Plus généralement, le Service des anciens combattants apporte son soutien à tous les projets culturels portant sur l’histoire militaire et la mémoire combattante commune à nos deux pays, par le biais de subventions attribuées par la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense.

      Dans le cadre d’un arrangement signé le 18 mai 2006, relatif à la coopération dans le domaine de la mémoire partagée des deux conflits mondiaux du XXème siècle, le service des anciens combattants coopère avec la Direction du patrimoine, de l’information et de la culture (DPIC) du ministère tunisien de la Défense nationale sur des projets concrets :

      échange et d’ouverture des archives,
      circuits de “mémoire partagée” en vue d’élaborer des sites pédagogiques des deux côtés de la Méditerranée.

      En 2012, la Direction de la mémoire du patrimoine et des archives du ministère français de la Défense participera au projet d’extension du musée militaire de Mareth

      Un peu d’histoire…
      Près de 58.000 Tunisiens avaient déjà participé aux combats de la 1ère Guerre mondiale, sous le drapeau de la France.

      Entre 1939 et 1945, plusieurs centaines de milliers de soldats maghrébins se sont engagés au côté de leurs frères d’armes français dans la lutte menée contre le nazisme.

  14. amor sofien dit :

    bnj.come je vous l ai dit monsieur Que Les autorites francaises ont recrute oncle maman nomme ali et son frere se battre avec eux au cours de premiere guerre mondiale.premiere notifie par les autorites francaises de remettre le badge qui porte son nom et son numero le deuxieme sans nouvelles de lui a ce jour.mais les autorites francaises n a pas eu tout/ les deux parents ou mon grand pere touts allocations exterieur compensation financiere en particulier privees et qu il est mort pour la france et peut etre c est a cause de l igniorance des droits ancestraux de leurs deux fils ainsi que peut etre parce qui ils ne sont pas maries.je vous prie monsieur de m expliquer ce qu il faut faire pour recuperer les droits de la famille en compensation. merci

  15. amor sofien dit :

    Le service Des anciens combatants me dit qu ils n ont pas droits malgre qu il est Mort a la France. s il vous plait guide moi et dis moi es ce qu ils ont le droit ou non et qu ce que je fais exactement.j attend vos explications
    docteur .merci bien

  16. amor sofien dit :

    j attand ta reonse docteur.

  17. Hmida Smairi dit :

    je cherche des renseignements concernant ahmed ben mohamed ancien combattant deuxieme guerre mondiale prisonnier en allemagne ouled amor sidi bouzid magnana_nad@yahoo.fr

  18. seif hammali dit :

    j ai mon grand pére s’apelle mouhamed khelifa né 13 mai 1905 a ouled abdallah enfidha tunisie est ce qu il etais un ancien combattant avec la france durant la 2 éme guerre mondialle.merci bien a me repondre

  19. TOUATI dit :

    Bonjour Dr;
    Mes des grands peres ont participé avec la France;en Europe;durant la 1ERE ET 2 EME GUERRE MONDIAL.ALORS QU ILS ONT DECICEDE ONT TUNISIE PLUS QUE 35 ANS.ON A ACTUELLEMENT AUCUNE PREUVE DE LEURS PARTICIPATION AUX 2 GEURRERES MONDIAUX AVEC LA FRANCE;
    EST CE QUE C EST POSSIBLE DE TROUVER LEURD NOS ET PRENOMS DANS UN LISTE DES ANCIENS COMBATTANTS OR SOLDATS TUNISIENS AVEC LA FRANCE DURANT LA DITES 2 GEURRES MONDIAUX?
    DANS L ATTENTE DE VOTRE RREPONSE VEUILLEZ AGREER Dr MES RESPECTUEUSES SALUTATIONS

  20. Fatma Khelifi dit :

    bon courage docteur, j’espère bien que j’arriverai avec votre aide à une solution grâce à votre bienveillance. Je vous informe que j’ai un grand père qui était victime de la deuxième guerre mondiale sous le drapeau français mais je ne sais pas quoi faire ni ou m’adresser pour avoir mes droits s’il y en a et merci pour vos précieuses informations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s