LES PETITS METIERS AU KRAM DE L’EPOQUE

Le Marchand de Granite

Au kram , le marchand de granite avait devant lui un baquet de bois a l’interieur duquel se trouvait un cylindre en laiton. Entre les deux, il mettait de la glace en morceaux qu’il salait de temps en temps avec du gros sel afin de la conserver aussi longtemps que possible. Il versait dans le recipient une sorte de citronnade legerement blanc-verdatre pour la granite au citron ou rouge pour la granite a la fraise naturelle. Il faisait tourner le cylindre toujours dans le meme sens, celui des aiguilles d’une montre. Apres un certain temps, le liquide projete sur les parois du cylindre de laiton, deposait une pellicule glacee et une legere buee se formait. Ensuite avec sa palette, le vendeur remplissait, au choix du client, soient des verres soient des cornets de tailles differentes. Souvent, avant de retourner l’apres-midi a l’ecole ou au lycee, je me payais, pour 5 ou 10 centimes, le kif de savourer une granite.

Mais ce qui differenciait ces marchands de granites, c’etait leurs efforts pour attirer les clients. Tous les moyens etaient bons : pitreries ou parfois tenue vestimentaire extravagante. Je me souviens particulierement de l’un d’entre eux qui portait un noeud papillon avec une petite lampe qu’il arrivait a allumer en faisant des contorsions des plus comiques avec sa tete et tout cela accompagne de : « Sers pour Monsieur, Sers ! Sers pour Madame, Sers ! »
Un autre marchand qui se trouvait avenue de Paris, face au square de Verdun, se distinguait aussi par ses pitreries, ses contorsions, ses gestes et ses cris.

Le nom  » la granite » est certainement d’origine sicilienne ( de l’italien granita) . Cependant « la granite » est legerement differente de la granita, aussi appelée granita siciliana en italien, qui est un mets rafraîchissant typique de la Sicile. Elle se présente sous une consistance d’un sorbet à base de glace pilée

Le Marchand de Frigolos

SOUVENT DANS LES APRES-MIDI , EN FIN DE SIESTE, DANS LES RUES OU SUR LA PLAGE , ON ENTENDAIT LE MARCHAND DE FRIGOLOS S’ANNONCER PAR SON CRI « FRIGOLOS ! FRIGOLOS BIEN GLACES » PARFOIS ACCOMPAGNES PAR « FRIGOLOS, D’CHEZ BEBERT ! LE VENTRE EN L’AIR ! ou « FRIGOLOOO bien Glacé ! chez BEBEERT bien Frappé ! »
« LI FRRRIGOULOUS BIEN GLACI FRRRIGOULOUOOOO CHI BIBERT LE RROI DI GLACES. »
En pleine canicule, il etait difficile de ne pas ceder a la tentation de savourer ces petits rectangles de glace enrobes de chocolat et recouverts d’un papier argente. Le marchand de frigolo ouvrait sa boite isotherme et nous offrait un choix de parfums : pistache, vanille, noisette, chocolat. On les savourait avec bonheur en les sucant jusqu’au batonnet servant de support a la glace.

Le Marchant de Caramel

Le marchand de Caramel et de gaufrettes parcourait les rues en faisant claquer une sorte de sabot ( qui faisait un bruit equivalent a celui des castagnettes) : « CARAMELS GAUFRETTES GAUFRETTES CARAMELS ». On le rencontrait souvent lorsqu’on allait se promener . 

Il portait en bandouliere un cylindre en metal au-dessus duquel se trouvait une mini-roulette afin de participer a une loterie. On faisait tourner cette roulette et une languette de cuir marron pointait finalement sur le numero qui permettait parfois de gagner …. un ou deux autres de ces caramels marrons enrobes en partie d’un papier blanc !
Par leur sens de la « promo » , il attirait les enfants qui n’avaient aucun mal a persuader les parents de profiter de la « bonne affaire ».

Le marchand de figues de barbarie

Je me souviens du marchand de « indi » ou Guerguèb » – figues de barbarie. – qui souvent, a l’approche de l’ete, s’installait en face de chez nous, au Passage ou ailleurs.

« Guergueb – Guergueb – Hara b’dourou – Hara b’dourou – (Figues de barbarie … ! Les 4 pour 5 sous) »

Le marchand avait une simple brouette ou s’amoncelait une pyramide de ces fruits (mis au frais) de tailles differentes dont « les teintes pouvaient avoir des nuances allant du rouge vermillon au vert le plus eclatant en passant par celles du jaune ». D’un gout succulent, leur seul defaut etait qu’ils etaient recouverts de piquants a peine visibles. Aussi le marchand, avec dexterite, les coupait a l’aide d’un canif bien aiguise : « Il coupait légèrement l’écorce épaisse une première fois en son milieu, en prenant soin de ne pas égratigner la pulpe puis, tranchait les deux extrémités pour laisser apparaître la pulpe de couleur jaune (ou rouge/violet), avec les ‘pépins’ » . Il nous les presentait « comme dans un ecrin ». Il n’y avait plus qu’à les « cueillir » et les deguster. Mais il fallait moderer la consommation afin d’eviter la constipation !

Le Remouleur (L’aiguiseur de couteaux)

https://i1.wp.com/www.harissa.com/harissa/remouleur.jpg

https://i2.wp.com/img119.imageshack.us/img119/6827/remoul1nn0.jpg

Exerçant generalement son activité dans les rues des villes et villages, le rémouleur proposait ses services pour aiguiser couteaux, ciseaux et autres rasoirs

On pouvait entendre dans les rues du kram la « melodie » caracteristique du remouleur :

 » A liguiser les couteaux A liguiser li ciseaux, Vlà le rémouleur !  » ou

« A-la-guise-les couteaux, A-la-guise –les ciseaux……Remouleeeur » ou

« Riiimouleurrrr!!! Aiguisez les couteaux, aiguisez les ciseaux!!! » (a dire en chantant)

Robavecchia (brocanteur)

Dans les rues du kram, retentissait assez souvent le cri du robavecchia (brocanteur) :

« roobavecchia ! roobavecchia !, Marchand des habits » ou
« EÏ!!…. EÏ!!…. EÏROBAVEKIA!!! EÏ RRRBAVEC RRRBAVEC RRRBAVEKIAAAA!!! ».
ou « ROBA VIECHA MARCHAND DE BOUTEIILES. »

« En fait, le « robavec »,comme certains l’appelaient, achetaient les vieux habits, les bouteilles de verre et tous les objets dont on voulait se debarrasser. »

De l’italien « vieilles choses, vieilleries, vieux vetements » (en fait le dialecte populaire etait un melange d’arabe, de francais , d’italien et de judeo-arabe). Le « robavec » faisait des affaires surtout durant la periode precedant le« grand menage » ou on essayait de se debarrasser de vieux habits et autres objets inutiles.. Ses affaires ont prospere lors du depart definitif des nombreuses familles qui ont du ceder a des prix derisoires ( parfois pour une « bouchee de pain » ) des objets qu’ils ne pouvaient pas transporter (meubles, cristallerie, les objets fragiles intransportables……). On l’appelait par la fenetre : : « ROUBAVEKIA! ETLA, IJAI CHOUF ! »

Marchand de Melha ou Bnina

Le marchand de melha ou bnina portait un plateau d’osier sur la tete et vantait sa marchandise : Melha bnina ! Melha bnina !. En fait ces graines de lin salees et grillees  etaient vendues dans de petits cornets en papier.

En Tunisie, ce sont grillées et salées que les graines de lin sont consommées, habituellement après la sieste. Le sel aide le corps à garder son eau sous les températures très chaudes. Les kramistes nomment cette collation « melhaoubnina » qui veut dire « salées et bonnes ».

Ces graines dont nous etions si friands ont la propriete de regulariser le transit intestinal et avaient ete utilisees aussi pour la preparation d’un emplatre  qui servait a soigner certaines affections pulmonaires saisonnieres. Grâce à son taux élevé d’oméga-3, elles réduisent les risques de souffrir d’athérosclérose. Elles régulent les rythmes cardiaques ce qui diminuent directement les risques d’arythmie;

Semees, ces graines donnent de belles fleurs bleues.

Le marchand de Beignets – Le Ftairi

Au kram, se trouvait le marchand de beignets. Juche a un metre de hauteur sur un bati carrele, assis en tailleur devant sa bassine d’huile bouillante, il confectionnait des beignets chauds Il etait habille d’un large saroual noir et d’une chemise claire. Il etait coiffe de la chechia rouge traditionnelle, il portait une moustache a la fois abondante et bien taillee.

« Le ftairi tronait au-dessus d’un immense bac a huile circulaire encastre dans ce bati. « Des clients mangeaient debout leur beignet a l’huile, tout chaud, dans des assiettes de fer-blanc. A l’exterieur, d’autres clients attendaient d’etre servis. Ils devaient ramener des beignets pour toute la famille. »

« Ce qui m’impressionnait le plus…
https://i0.wp.com/nasra.free.fr/beignesm.jpg

« Le beignet prenait forme, la croute occupait le centre, les contours se boursouflaient.
L’aide, quant a lui, enfilait les beignets « a emporter » dans quelques brins d’alfa afin de nous faciliter le transport jusqu’à la maison. Tout était minuté. »

les marchands de beignets viennent traditionnellement de l’extrême-sud, des oasis lointains. Leur boutique est aussi logis : le « ftairi » et ses aides dorment dans la soupente attenant à l’échoppe. Un gros réveil trône derrière le ftairi : car il se lève avant le jour pour allumer son feu et mettre en train sa poêle. Assis en tailleur, le maître trône derrière ses instruments. Debout, respectueusement, de l’autre côté de la poêle, le premier assistant rêve du jour lointain où, devenu patron, il aide à la friture, encaisse l’argent, rend la monnaie, arbitre le conflit entre deux gamins qui, chacun, prétendent être le premier.
Le second assistant est plus effacé. Il se dissimule au fond de la boutique. Son rôle consiste à jeter une poignée de copeaux dans le feu chaque fois que le maître lui fait signe. C’est le vestale des beignets. Le ftairi en est le maître, et le premier assistant le  » chargé des relations publiques »

Le « Breikeji »

Il etait assis derriere sa table (parfois recouverte d’un marbre), avec a cote de lui un grand recipient rempli d’huile bien chauffee. Apres avoir huile sa table, il prenait une petite boule de la pate, qu’il avait preparee prealablement, et l’etalait avec un rouleau a patisserie ; puis apres avoir ouvert un œuf cru sur la pate, il ajoutait du persil et de l’oignon (haches finement et « revenus » sur le feu) ; parfois, a la demande, il ajoutait un peu de thon (et de la puree de pomme de terre), et finalement une pincee de sel et de poivre. D’un tour de main, il refermait la pate par-dessus et envoyait la brick « faite a la main » dans le recipient bien chauffe et il en ressortait une brick doree et craquante.

Le Marchand de Jasmin

 https://i2.wp.com/nasra.free.fr/jasminsm.jpg 
https://i2.wp.com/www.tunisia-stamps.tn/gdata/1955/t0582.jpg 
« Il tient dans sa main son fond de commerce, son revenu, son capital et notre plaisir. Il vend des fleurs pour s’acheter du pain. il offre des parfums pour permettre de survivre. C’est le marchand de poèsie qui passe « yesmine, yesminnne ! ». Qui refuserait d’embaumer celle qu’il aime, ou de se donner un instant le plaisir de humeur le petit bouquet rond qui exhale une odeur de Paradis ? Qui voudrait rabrouer le pauvre marchand vagabond, le jasmin à la main ? Il est pauvre et modeste. Mais c’est pourtant un buisson embaumé qui se promène et nous tente. « Jasmin, le beau jasmin! ». Il va des terrasses de café aux plages de l’été, de l’ombre des ficus de L’avenue Habib Bourguiba aux ruelles de la Médina. Il est le printemps en balade et l’été en école buissonnière, il est l’ambassadeur des jardins en fleurs, il est la fraîcheur qui passe. « jasmin, joli Jasmin! ». Il sait élire la table où règne la bonne humeur et où on lui fera fête. Il tient entre cinq doigts son petit commerce. Mais, ne vous y trompez pas : c’est aussi pour l’amour de l’art et le plaisir des fleurs qu’il court les rues en répétant : « yasmine, yasminne »

Le marchand de glibettes et de cacahuetes

Le marchand de cacahuètes, muni d’un plateau en osier, garni de cornets de graines, qu’il portait au bout de son bras tendu ou posé sur sa tête sur un coussinet, s’annonçait de loin en criant dans un sabir franco-italo-arabe « cacaouïa, gloub, simens, glibettes, pistaches… ».

“cacahuiette vala vala vala vala ah oui oui”

« C’est bien sur notre fameux Ravaillac.. cacahuetes, glibettes!!

Cela se passait comme ça à la plage de la Goulette; OUI-OUI (je l’appelle ainsi , mais on pourrait l’appeler Ravaillac suivant la plage ) distribuait ses cacahuetes et avec une mémoire phénoménale , récupérait ses millimes le soir dans les différents cafés de la Goulette: café AMOR, café VERT, café Miled ou café Jilani..

glibette, glibète (de l’arabe galbe “ coeur ”, “ pépin ”, “ noyau ”). Grain de tournesol et parfois de courge grillé et salé, passe au four, qui se consomme à tout moment de la journée.

Dans les salles de cinema, par rangées entières, les mangeurs impénitents de “ glibettes ” ne respectent personne : dans le noir de la salle, non contents de jouer leur affreux concert, ils ne cessent “ innocemment ” de cracher leurs épluchures sur leurs voisins de devant, lesquels font la même chose encore devant, etc.

Dans les principales artères de la ville, des vendeurs de “glibettes” s’installent parfois avec leur plateau en osier devant les salles de cinéma. Ce qui a fini par exasperer certains directeurs de salle de cinema qui ont decide d’afficher a l’entree de leur salle :  » Interdit chewing-gum et glibettes

Le Marchand de kakis


https://i2.wp.com/membres.lycos.fr/bienvenuealagoulette/Kaki.jpg 
« BIAN FRAIS LI KAKIEEEE. »

le marchand de kakis (une sorte de gressin salé, nature ou au sésame), avec son panier d’osier, qui était toujours là en cas de petite faim après une partie de volley, de raquettes de plages…on le servait aussi pour l’apéritif

 Fahem..le charbonnier.

-Sa marchandise noire était contenue derrière une charrette tirée par un âne ou une mule. Une bascule à main qu’il tenait en équilibre par son milieu, reposée sur son tas de noirceur. Un plateau pour les poids et un autre plus large et plus grand pour peser son charbon souvent mouillé, une astuce malhonnête qui lui faisait gagner du poids et de l’argent. Il commençait d’abord à poser de gros petits blocs puis à mesure qu’il avançait dans sa pesée les morceaux devenaient de moindres importances pour finir par quelques pognées de ‘shak’, poussière. Tout était question de choix dans la marchandise; pour un kilo la cliente ne récoltait que des menus morceaux d’importance, des brindilles calcinées, pour plus volumineux elle avait droit à de bons morceaux qui se consumaient moins vite dans le canoun. Mais même dans ce cas là, le ‘shak’ était obligatoire …
-‘Melle éhdèkè lézèm, yè léllè…!’ (‘Il en faut madame…!’)

Le Vitrier ambulant

une spécialité plutôt tenue par des italiens ou des maltais, rares étaient les juifs qui colportaient derrière eux une sorte d’échelle, sans échelon, adossé à sa voûte lombaire. Il criait souvent son métier comme tous les vendeurs ambulants…Une fois invité à réparer, il ‘pesait’ ‘ youzen’ d’un simple coup d’œil le travail puis annonçait son prix souvent amplifié pour arriver à un compromis assez convenable. Une fois, le marchandage termine, il prenait la mesure du’ foss’ ( carreau de vitre) et allait l’acheter chez le droguiste.

Le ‘Tonsseur’ de chien

Spécialité des gitans, des gens du voyage ou des maltais. Il faut savoir qu’à la Goulette, rares étaient les personnes qui avaient un chien dans leur appartement sauf celles qui avaient une villa. Quoique, nous en avions, un de Bobby, c’était son nom. Le plus souvent, ils couchaient dans les balcons quand le temps le permettait ou dans les terrasses. La tonte se faisait souvent à l’approche du printemps, le tondeur muni d’une tondeuse à main, taillait dans la masse chevelue, souvent court à la limite de la ‘calvitie’. Parfois quelques ‘tiques’ dormantes, dérangées par le ‘bourreau’, se retrouvaient coincées d’entre les lames. Très adroits et vifs, ils étaient payés au forfait. Et suivant la taille du chien. Ils tondaient aussi les moutons dans les écuries. Toujours à la même période.

Le Plombier ou ‘lahem’ ( soudeur

Il accumulait parfois les deux fonctions; une grosse boite à outils derrière son dos ou en bandoulière, il arpentait les rues au son de sa voix ‘ Plombierrrr’ ‘Hlakmi’ ‘Lahèm’. Dans sa boite, toute sorte d’outils pour ce faire. Il réparait indépendamment les fuites et les robinets, les cuvettes en zinc trouées et usées avec de la brasure en baguette spécialement faite à cet usage. Il frottait d’abord les abords du trou avec une sorte de graisse blanche ensuite il posait un peu de ‘tungsten » en baguette qu’il chauffait avec un outil à bec. Une fois la pointe de son instrument rougie sur un primus, il apposait sur la matière à souder, autant de fois qu’il le fallait, le bec chauffé, pour étaler sa ‘mixture’ toujours en y ajoutant un peu de cette graisse dont je ne me rappelle plus le nom. Bref, sa soudure finie, il versait de l’eau pour bien se rendre compte de sa bonne finition. Ou alors, si le récipient était trop étroit, il soufflait dedans pour sentir si son souffle s’échappait ou était resté emprisonné dans la fiole. Son prix était assez variable, bref il y avait toujours palabre à la fin des travaux.

La faiseuse de feuilles de briks

Une de nos voisines était une faiseuse de feuilles de briks. On la disait très douée, puisqu’on venait de loin pour en acheter chez elle. Je la revois aujourd’hui assise par terre, comme le marchand de beignets . Elle avait, à sa droite, une grande cuvette pleine de pâte molle, et devant elle, une poêle de cuivre renversée, chauffée presque au rouge, au-dessus d’un grand primus. Elle prenait dans sa main un morceau de pâte avec lequel elle touchait délicatement la poêle chaude. Ce geste se répétait jusqu’à couvrir toute la surface de la poêle, et à chaque fois on entendait un bruit qui ressemblait à celui d’un fer chauffé qu’on trempait dans l’eau. Ces bruits secs m’accompagnait souvent quand je faisais mes devoirs. Puis comme par magie, elle détachait aisément la feuille et la posait sur la pile de feuilles déjà refroidies.

merci a harissa

Publicités

A propos docteur ben salem ezzedine

ETAT CIVIL ______________ BEN SALEM Ezzedine Docteur d'état en Sciences Politiques et Sociales Département d'études des pays anglophones Professeur des universités Ph.D Responsable d'une unité de recherches ( Paris,Londres,Geneve,New York ) ______________________________________ FORMATIONS ET TITRES UNIVERSITAIRES ______________________________________ 1987_1992: DOCTORAT d'état en Sciences Politiques et Sociales Département d'études des pays anglophones Grade de Docteur d'état attribué avec la mention trés honorable trés bien et les félicitations a l'unanimité du jury composé de Maurice Goldring Président de jury Directeur de Recherches et des professeurs F.Poirier, P.Dommergues,M.Frazee,J.Edwards,C.Cooper,C.Brooke-Rose. Sujet de thèse:La Création du Welfare State et ses problèmes (1911_1951) sous la direction de monsieur le Professeur Maurice Goldring 1986_1987: D.E.A d'études politiques et sociales (pays anglophones) La Protection Sociale en Grande Bretagne: étude comparative entre les differentes propositions (les Travaillistes,les Conservateurs et les Liberaux) sous la direction de M.Goldring et F.Poirier,mention trés bien 1985_1986: MAITRISE d'Anglais Le National Health Service:Prestations,Contributions, Conditions,Mutation,mention trés bien 1984_1985: LICENCE d'Anglais 1983_1984: 2eme année de DEUG d'Anglais 1982_1983: 1ere année de DEUG d'Anglais 1981_1982 BAC A (Lettres) _______________________________ EXPERIENCES PROFESSIONNELLES _______________________________ ENSEIGNEMENTS ________________ _ Professeur des Universités ,Maitre de Conférences,Ph.D,professeur invité dans plusieurs universités en France,eu Europe et en Amerique,de 2007 à nos jours _ Maitre de conférences de méthodes en Système Politique Comparés ,Etats Unis d'Amerique_ Royaume Uni, 2006_2007,(2er semestre),Master sciences politiques et sociales, département d'études des pays anglophones,Université paris VII,Institut Charles V,(36 heures). _Maitre de conférences "les partis politiques en Grande Bretagne",2006_2007,(1eme semestre,) Institut charles V Paris,(24 heures).Panorama des approches sur le système politique en Grande Bretagne et connaissance de ses enjeux.Etudes sur la diversité,les propositions socio-politiques et leurs applications. _ Maitre de conférences "le monde du travail dans les pays anglophones", "mouvement ouvrier en Grande Bretagne et aux Etats Unis d'Amerique",2005_2006,Maitrise pays anglophones, université paris VII,1 er semestre,4 h 30 par semaine. _ Professeur des universités: _ Université de paris X Nanterre,2004_2005,Professeur en sciences politiques et sociales - Travaux dirigés de Master 1, "Initiation au systeme politique britannique et américain",4h par semaine. -Travaux dirigés de Licence,"Introduction à la science politique et sociale au Royaume Uni",4h30 par semaine. -Université paris VIII,Professeur,département pays anglophones,2003_2004,études anglophones:culture, mutations,rapports sociaux,Maitrise,semestre 1 et 2,(72 heures). -Université paris VII,Professeur- Chargé de conférences,2002_2003,"sciences sociales:cultures,idéologies, sociétés,(pays anglophones),Maitrise,1er et 2 eme semestre(,24h et 36h). -Université paris VIII,Chargé de conférences,2001_2002,séminaire de Maitrise; "Géopolitique et relation internationale",(72h),deux semestres. -Université paris VIII,Chargé de conférences, 2000_2001,séminaire,Master 2,"World Politics" -Université paris XII,Chargé de conférences,1999_2000,séminaire,Maitrise,(36h et 24h) "sociologie des relations internationales",semestres 1 et 2. -Royal Holloway University of London,Grande Bretagne et France:Researcher_Lecturer ,1998_1999 -Royal University of Southampton,Grande Bretagne et France:Researcher ,1997_1998 -Oxford University,Grande Bretagne et France:Professor_Researcher,1996_1997 -Université de Geneve,Suisse et France,A.T.E.R. (Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche),1995_1996 -University of New York U S A et France: Wilf Family Department of Politics,Junior Researcher ,1994_1995 -A.T.E.R. ,Université Paris Sorbonne,Université Paris XII Nanterre,Université Versailles,1993_1994 _ Professeur d'Anglais : LEP C.Spinelli,Paris 14eme,L E P Cronstadt,Paris 15eme,L P Jean Jaures,Paris 20eme L P Louis Blanc,Paris 10 eme,L P Panayaux,Paris 20eme,L E P Curial,Paris 19eme,1989-1993 _Traducteur Interprete :UNESCO,EUROTELEX,INTERPOL _Professeur Formateur,Aeroport de paris (agents de sol,agents de fret),,prefecture de police (Commissaires et Lieutenants de police),Air France (Hotesses de l'air et Steward),Wall Street English,les Cadres de la Mairie de Paris _Jury International d'Examens ( Oral et Ecrit ) _Correcteur Maison Des Examens ( Capes,Agregation,Concours Internationaux ) COURS À OPTION COMMUNS À LA MAÎTRISE ET AU MASTER Docteur_Professeur Ben Salem Ezzedine Ph.D N° Cours / Titre EBS-78945 The united states in the 20th century:history and politics EBS-61230 US history from world war II to 1990 EBS-36987 Britain since 1900 EBS-85247 Le role de la Grande Bretagne dans le monde EBS-75321 La politique sociale en GB:l'effet des deux guerres mondiales EBS-26987 Méthodologie de la recherche documentaire et bibliographique UK/US EBS-13589 American politics and institutions EBS-94620 La Grande Bretagne du début du siècle à nos jours EBS-28374 La politique intérieure GB:Le déclin de l'idée impériale EBS-97342 Civilisation américaine:Slavery,civil war,reconstruction EBS-10478 Labolition de l'esclavage aux Etats Unis d'Amerique 1865 EBS-59314 Les causes et les conséquences de la guerre de sécession 1861-1865 EBS-94238 La politique sociale britannique:le welfare state,Beveridge report EBS-63641 Frm welfare to workfare:British social policy 1942-2001 EBS-72690 L'empire britannique des origine à l'époque moderne EBS-70149 Les implications politiques,géostratégiques et sociales de la croissance américaine EBS-23568 The hispanic-American experience EBS-16423Immigrants and their impact on US politics,economy and society EBS-89756 Grande Bretagne:La décolinisation et ses conséquences EBS-36398 Communication politique,publique et associative en Grande Bretagne EBS-22336 Le débat sur l'abolition de l'esclavage en Grande Bretagne 1787-1840 EBS-44879 La campagne pour l'abolition du commerce des esclaves EBS-25522 Louest Américain au 20 ème siècle EBS-87796 La Politique étrangère des Etats Unis EBS-11902 Peuplement et dynamiques démographiques aux Etats Unis EBS-33660 Enjeux politiques et géopolitiques USA EBS-59980 Formes spatiales de la pauvreté et de l'exlusion USA EBS-59213 Les Partis politiques en Grande Gretagne EBS-10023 Croissance et développement en Grande Bretagne EBS-55012 Politique de l'emploi en Grande Bretagne EBS-73660 Contestation politiqueet sociale en Grande Bretagne au XIXe siècle EBS-88520 Introduction a la civilisation américaine EBS-44106 Introduction a la civilisation britannique EBS-30014 Etudes Anglophones:culture,mutations,rapports sociaux EBS-63330 Les Relations Europe-États-Unis EBS-66691 Mutations technologiques:L'impact sur le culturel et le social EBS-77881 Etude comparative des mouvements ouvriers et travaillistes dans les pays de langue anglaise EBS-99880 Mouvement ouvrier et mouvements rdicaux aus Etats Unis aux 19ème et 20 ème siècles EBS-55662 Technologies de la communication et industries de la langue EBS-34420Technique de la recherche (enseignement méthodologique et théorique) EBS-11129 Séminair méthodologique,cultures,idéologies,sociétés EBS-90025 Nouvelles relations industrielles (Etats-Unis) EBS-30025 Nouvelles relations industrielles (Grande-Bretagne) EBS-66770 Problèmes d'interprétation dans l'histoire du mouvement ouvrier aus Etats-Unis EBS-11007 Problèmes d'interprétation dans l'histoire du mouvement ouvrier en Grande-Bretagne EBS-99920 L'immigration en Grande-Bretagne EBS-45651 Rapport sociaux et appartenance communautaire (USA) EBS-87789 Qui gouverne l'Amerique? EBS-33001 La bataille des nationalisations EBS-14470 La crise et le redressement économique (1951-1959) EBS-60332 Le contrat social et l'économie britannique EBS-60344Les difficultés imprévues de la décolonisation,la question d'Irlande EBS-90078L e syndicalisme en Grande-Bretagne EBS-20903 The welfare state;benefits and costs Confèrences d'ouverture Thème 1 : Méthodologie de la recherche en didactique des langues Thème 2 : Analyse des phénomènes d'acquisition et de pratique des langues étrangères Thème 3 : Méthodologie en siences politiques et sociales;cultures,idéologies,sociétés Thème 4 : Organisation de la formation:Etudes Anglophones Thème 5 :Initiation aux techniques de la recherche ___________________________________ PUBLICATIONS ___________________________________ _"Le monde ouvrier dans les pays anglophones ",Ben Salem Ezzedine , Publication dans les cahiers universitaires de paris VIII,sous la direction des professeurs M.Goldring et F.Poirier.mars 1994 _"The American Federation of Labor and the emergence of comsumer culture "Ben Slem Ezzedine,publié sous la direction du Professeur Larry Portis.cahier universitaire,juin 1995 _"The Labor Party: the state and modernisation " Ben Salem Ezzedine ,publié sous la direction de professeur Colette Bernas,cahier universitaire octobre 1996 _"Les grandes mutations,le dirigisme au service du plein-emploi ,1945-1946,Grande-Bretagne"publié sous la direction de M.Goldrong,fevrier 1998 _"La bataille des nationalisations,enjeux politiques"Ben Salem Ezzedine,la revue LISA ,volume VI -No1 mai 1999 _"Le plan Beveridge,Le Welfare State,L'Expérience travailliste"Ben Salem Ezzedine avec christine cooper,colloque international Paris VIII juin 2000, e-journal ,Revue Universitaire _"Bilan de l'expérience travailliste (1945-1951)" Ben Salem Ezzedine avec Brooke Rose sous la direction de M.Goldring ,cahier universitaire,paris VIII decembre 2001 _"La création d'emplois en Grande-Bretagne dans les années 1980"Ben Salem Ezzedine sous la direction de F.Poirier,Revue de Civilisation Britannique,Paris mai 2002, Vol VII,No 2 _"Intégration aux Etats-Unis d'Amerique dix ans aprés"Ben Salem Ezzedine,Paris,Presse de la Sorbonne Nouvelle,juin 2003 _"Travail et emploi:L'expérience Anglo-Saxonne.Aspects contemporains"Ben Salem Ezzedine,Paris cahier universitaire,novembre 2004 _"Mondialisation et domination économique:la dynamique anglo-saxonne"Ben Salem Ezzedine,Paris,Economica,juin 2005,pp 145-178 _"La décolonisation et la question de l'immigration en Grande-Bretagne"Ben Salem Ezzedine avec Pierre Dommergues,Paris,Diplomatie Magazine,No9,avril 2006 _"la Grande-Bretagne dans l'Europe (1970-1974)"Ben Salem Ezzedine,Paris,Revus d'économie politique,No spécial,juin 2007 _"The labor Government 1945-1951"Ben Salem Ezzedine,Presse de la Sorbonne Nouvelle,Paris,otobre 2008 _"Racism and discrimination in Great-Britain"Ben Salem Ezzedine avec christine cooper,Paris,cahier universitaire Paris VIII, fevrier 2009 _"Le nouveau défi américain:La mondialisation et les Etats-Unis"Ben Salem Ezzedine,Paris,Revue de Civilisation Britannique,,décembre 2009 _"L'Angleterre à la fin des années quarante,les problèmes de politique intérieure"Ben Salem Ezzedine,cahier universitaire Paris VII,mars 2010 _"Le monde ouvrier:études (iles Britanniques,Commonwealth)Ben Salem Ezzedine, Revue Encrages,Paris VIII,novembre 2010 _"L'émergence d'une nouvelle dimension des relations internationales,le role central des Etat-Unis"Ben Salem Ezzedine,Revue Encrages,Paris VIII,janvier 2011 _Rédaction de plusieurs articles de presse,new york times,washington post,the guardian,le monde diplomatique,courrier international,le figaro,alqods alarabi,acharq al awsat,plusieurs articles et commentaires dans des forums academiques américains et europeens,administration des sites web en frnaçais et en anglais ________________________ COLLOQUES ET SEMINAIRES _________________________ «From the National to a European Welfare State ? », FISC (Financial Integration with Improved Social Cohesion and Democratic Control in Europe) European I.P. Fifth Workshop,Congrés International, Paris, CEPREMAP, 5 mars 1990. "La culture Américaine et les anglicistes",Colloque international,Université Paris VIII,Paris,13 fevrier 1991. « La protection sociale dans les systèmes fédératifs », conférence – débat avec D. Béland (Calgary university, Canada), Institut d’études juridiques, Université libre de Bruxelles, 27 avril 1992. « Les systèmes de protection sociale en perspective comparative », Séminario Internacional Crecimiento, equidad y ciudadania, Universidad Nacional de Madrid, 19-21 septembre 1993. « La politique americaine au prisme de ses crises d’hier et d’aujourd’hui », conférence à l’Université de Geneve,Suisse , Faculté de geneve, 8 novembre 1994. « Croissance économique, inégalités de revenus et inclusion sociale : un point de vue régulationniste », International Forum on the Social Science , UNESCO Paris 20 - 24 février 1995. « Quelles options pour une alternative économique européenne ? »,18ème Colloque International « Valeurs laiques, sociales et démocratiques : Faut-il désespérer de l’Europe ? », Bruxelles,Belgique 18-20 avril 1996. « Le fédéralisme Américain : un modèle pour l'UE», Colloque international , Institut d'études européennes - Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Geneve, 5-6 octobre 1997. « Technologie de la communication et industrie de la langue »-Colloque Agence Universitaire de la francophonie Amiens, 26-27 octobre 1998. « Etat et action publique dans un contexte de mondialisation et de nouvelles interactions politique/économie : enjeux, méthodes et questions de recherche », Colloque international. Malte, 6-8 novembre 1999. « Dualité monétaire à Cuba : de quoi bouleverser quelques idées reçues sur la dollarisation », Journée d’études « Les frontières du dollar », université de Bougogne, Dijon, 13 mai 2000. « Colloque International : Comment passer en moins de 10 ans de lhyperinflation à l’hyperdéflation », Conférences, L’économie des pays anglophones, (1976-2001), Londres, 8 juin 2001. « Congrés international:La globalisation sous le prisme des apports de l’anthropologie à l’analyse économique du fait monétaire», Introduction à la problématique du colloque, et communication , 16 et 17 mars 2002. « Globalisation et citoyenneté sociale », Journée internationale d’étude La globalisation vue du Nord, vue du Sud. Analyses croisées Europe – Amérique latine. Travail, protection sociale et participation politique, ACI Mondialisation, globalisation et gouvernance, université Paris Dauphine, 4 avril 2003. « Les dimensions politiques des comparaisons internationales », Séminaire Enjeux et méthodes de la comparaison des politiques sociales et de l’emploi, Congrés International, Paris, 5 avril 2004. « Régulation, institutions et Europe sociale. Choix épistémologiques, choix politiques », Journée Rencontre avec des chercheurs, Programme thématique doctoral ,Régulation, Etat et pratiques institutionnelles (Communauté française de Belgique), Université Catholique de Louvain la Neuve, 16 mai 2005, « Le rôle de l’Etat social dans la recomposition des territoires politiques », Colloque L’Etat social, Paris, MATISSE, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, 11-13 septembre 2006. «The clash of cultures in Academy:The University and the Education Faculty »,avec Schwebel M congrés international,New York 15-18 novembre 2007 «Les recherches sur la formation initiale et continue des enseignants aux Etats-Unis »,avec Laurent R séminaire école américaine et formation,Paris,INRP,3 juin 2008 «L'Angleterre et l'Europe de 1945 à 1975,question à caractère historique,économique et politique »,congrés international ,palais des congrés Bruxelles,9-11 decembre 2009 «L'Amérique à la recherche d'un nouveau consensus et d'une nouvelle coalition politique », congrés international,palais des congrés Geneve,Suisse,21-24 mars 2010 «L'aggravation des désequilibres internationaux,la monté des conflits,les nouvelles dimension des relations internationales », Séminaire,Paris, janvier 2011 _______________________________________ VOYAGES ET STAGES DE RECHERCHES _______________________________________ Séjours d'études et de recherches,Séjours linguistiques France,Grande Bretagne,Suisse,Allemagne,Italie, Pays bas,Belgique,U S A,Australie,Autriche Espagne,Malte,Grece,Thailande Principalement:La Sorbonne,Institut Sciences Po,MAFPEN,IUFM, Oxford University,Royal Holloway University Of London Royal University Of Southampton,London School Of Economics, Sydney University,Université de Geneve,University Of New York House Of Parlement,Trade Union Congress,Labor Party Symposium,Conservative Party Congress _________________________________ CONNAISSANCES LINGUISTIQUES _________________________________ Arabe Lu,Parlé,écrit Français Lu,Parlé,écrit Anglais Lu,Parlé,écrit Allemand Notions de base Italien Notions de base ______________________________________ CONNAISSANCES EN INFORMATIQUE ______________________________________ Manipulation des outils bureautiques(Word,Excel,Powerpoint,,,,,) Parfaite connaissance des outils internet __________________________ AUTRES INFORMATIONS _________________________ Président Fondateur de l'Organisation Arabe de Médiation et Résolution des Conflits Tunisie/Monde Arabe,ONU/Ligue Arabe Membre de l'Association Parlementaire France Tunisie Membre de l'Intellectual Entrepreneurship Consortium Membre de doctors without borders Membre de International Federation of Red Cross and Red Crescent Society Membre de international Centre for Social Research and Policy Analysis Membre de Text and Academic Authors Association(TAA) _____________ LOISIRS _____________ Natation,Karaté,Yoga,Théatre,Cinema,Lecture,Musique,Recherches,Internet,La Mer
Cet article a été publié dans le kram. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour LES PETITS METIERS AU KRAM DE L’EPOQUE

  1. Ciraolo/Bonanno Bruno dit :

    Merci pour tout , cela me rappele mon enfance
    Bruno

  2. pierre uzan dit :

    il en manque quelques uns, le marchand de poissons, toujours matinal… »li pouasson fraye… »; le marchand d’oeufs.. »l’adam, l’adam fraye l’adam…. ». Et le « hlaibi…. »

  3. philippe haddad jerusalem dit :

    liste tres impressionante et tellement vraie.il me manque toute fois le coiffeur a domicile ,le marchand de blocs de glace et le laitier qui livrait le lait frais .bravo

  4. HADDAD JACQUES dit :

    cher monjsieur, j ai eu le plaisir de vous lire ,sur les petits boulot au kram, faut reconnaitre que ce sont toutes des fillials de la goulette , ou resident les sieges socials ,
    le granite le plus fameux etait pres du marche de la goulette cordialement HADDAD BRESIL ENCIENNEMENT GOULETTE NEUVE AU 91 AV FRANKLIN ROOSVELT

  5. Fonvieille M.Thérèse dit :

    Je ne suis pas du Kram, mais une voisine de Dermech et il nous arrivait souvent de venir au Kram pour le marché ou les glaces (de 1946 à 1961) Souvenirs souvenirs…Cela fait à la fois beaucoup de bien et de nostalgie..Merci mille fois.

  6. Pierre VALAY dit :

    Bravo ; ce sont de bons souvenirs ! merci

  7. souvenirs tres interessents
    gerard

  8. Charles dit :

    Souvenirs, Souvenirs!!

  9. granara marie jose dit :

    Merci à Josiane DREUX , qui était dans ma classe . je l’ai bien connue et je serais
    contente de correspondre avec elle .Le reportage est formidable

  10. ALLOUCHE Guy dit :

    Je me rappel également, le marchand de « FRIGOLO BIEN GLACé  » pendant la sièste, « ya khasra » et aussi le « vitiéïii » (vitrier) qui avait une voix très aigue !
    J’ai quité l’Aéroport plage , près de Kherredine et Carthage en 1995 !!
    guy

  11. renato mattonello dit :

    il y avait aussi, a la plage, le marchand de pains blancs et boutargue, de beignets au miel et des epis de mais grillé et dans les rues le marchand de petrole avec sa trombete et son gros bidon sur la charette.

  12. SAMMITO Antoine dit :

    Souvenirs! Souvenirs! Je rajoute le marchant de petits fruits sauvages: « ZARROUR » et « BIC ET BAC » ainsi que le marchant de « CALDI-CALDI » un friand à pâte feuilleté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s